Jour 2 :

La compétition :

C’est avec un vent de plus de 20 nœuds établis que se sont déroulées 3 manches homme et 2 manches femme à partir de 10h30 ce matin.

Sur les deux manches femme, le classement est identique :

  • 1ère Delphine Cousin (France)
  • 2ème Sarah Quita-Offringa (Arruba)
  • 3ème Lena Erdil (Turquie) 

Pour ce qui est des calédoniennes, se dressent respectivement à la 11ème et 12ème place dans le classement de la journée Stéphane Bouquillard et Océane Lescadieu. Stéphane a malheureusement perdu 5 places lors de la seconde manche en percutant une tortue à la 1ère bouée. Nous espérons la voir mieux placée dans le classement dès demain.

Du côté des hommes, on notera les contre-performances d’Antoine Albeau qui a cassé 2 mâts lors de la 1ère manche et celle de Mattéo Iachino qui a contourné la ligne d’arrivée dans la première manche pour être disqualifié dans la seconde aprés avoir pris un départ prématuré.

Le classement de la journée s’en voit changé comme suit :

1/ Pierre Mortefon (France)

2/ Gonzalo Costa Hoevel (Argentine)

3/ Cyril Mousslimani (France)

Retrouvez les résultats en live sur le site web www.airwaves-noumeadreamcup.nc et la page FB Airwaves Nouméa Dream Cup -

Les activités du village :

Hier soir se tenait la cérémonie d’ouverture de la compétition. Pour l’occasion, le cœur du village était décentralisé au Château Royal, partenaire de l’évènement. Les festivités ont débuté par une coutume avec le président de l’Aire Coutumière Djubéa Kaponé. Chaque délégation, dirigée par son porte drapeau, a souhaité déposer sur la natte un présent à l’adresse de ceux qui les recevaient sur leur terre. Un moment d’émotion que les riders ramèneront dans leurs bagages. Après les discours des institutions qui ont soutenu de concert l’opération (le Gouvernement, la province Sud, le Congrès, la Mairie de Nouméa, le CTOS et la ligue de voile), nous avons assisté, grâce au concours des casinos de Nouméa, à un superbe spectacle de danse mis en scène par la troupe de Stan Kabar-Louët, Wececa et Faka Galo Gataa .

 

Pôle Tourisme :

Plus qu’un événement sportif, la Airwaves est un vecteur de promotion pour le tourisme du territoire. Les 82 riders arrivés pour l’édition 2015 en provenance de 18 destinations différentes (Turquie, USA, Italie, Japon, Australie, Aruba, Finlande, angleterre, Nouvelle-Zélande etc..) viennent en moyenne 15 jours sur le caillou, le temps pour les non initiés d’appréhender les conditions du plan d’eau et pour les autres, l’occasion d’explorer un peu plus en profondeur l’âme de notre beau pays. Les retours des riders de l’édition 2014  étaient unanimes : compte tenu du cadre et des conditions de courses exceptionnelles, l’étape de la Nouvelle-Calédonie devait devenir incontournable.

 

Durant toute l’année, ces riders sont nos ambassadeurs et véhiculent des clichés et vidéos paradisiaques du caillou sur les réseaux sociaux. Ils valorisent la destination et drainent dans leur sillage un public de niche qui, sans cette manifestation, ne visiterait pas la Nouvelle-Calédonie.

 

Parallèlement à ces ambassadeurs, les moyens techniques investis avec le soutien financier du GIE NCTPS offrent une portée médiatique significative à l’événement notamment avec la retransmission des courses en live sur le WEB. Ce matin, c’est de l’Idaho enneigé qu’un spectateur nous faisait part de ses impressions. Un peu plus tard, nous recevions d’autres messages des Pays Bas, de France, de Nouvelle-Zélande, de San Francisco qui s’exprimaient sur la course mais également sur nos paysages.

Conscient des enjeux de ces évènements sportifs, le GIE a mis en place en 2012 le label  « au cœur de l’événement » qui, tout naturellement a été attribué à la Airwaves Nouméa Dream cup.

 

Sur le village, nous avons fait hier la rencontre de Curtis qui séjourne avec toute sa famille à l’hôtel « le lagon » pour 5 semaines. Son objectif, suivre la course et en profiter pour mieux connaître la destination.